Dans quelle situation la ventilation d’un fourgon est-elle obligatoire ?

Sur la route, l’on observe régulièrement des camionnettes dotées d’un aérateur de toit autogire. Ces ventilateurs de toit assurent un bon renouvellement de l’air. De nombreuses personnes pensent qu’un ventilateur de toit est uniquement nécessaire en cas de transport de gaz et de matières dangereuses. Mais est-ce vraiment le cas ?

Que dit la législation ?

En Allemagne, un ventilateur de toit est obligatoire pour le transport de matières dangereuses, alors qu’aux Pays-Bas, il n’y a pas encore de législation en la matière. C’est d’autant plus étrange que les matières dangereuses telles que les bonbonnes de gaz, les liquides et produits chimiques inflammables peuvent entraîner des situations dangereuses. Une ventilation suffisante est donc nécessaire afin d’éviter l’apparition de mélanges de gaz explosifs.

Aux Pays-Bas, le règlement relatif au transport terrestre de matières dangereuses formule toutefois des recommandations en la matière. Si vous transportez une quantité limitée de matières dangereuses dans votre fourgon, vous devez appliquer l’ordonnance dite des 1 000 points. Dans le cas de certains gaz, vous devez assurer une ventilation suffisante de votre fourgon. Un ventilateur de toit peut constituer une solution adéquate.

Environnement de travail sûr
– Le fourgon comme lieu de travail mobile

La loi ne prévoit rien de particulier pour le transport des autres types de marchandises. Toutefois, dans de nombreux pays, le propriétaire d’un fourgon est tenu à certaines obligations vis-à-vis du conducteur. Un chef d’entreprise doit s’assurer que ses employés travaillent dans un cadre aussi confortable et sûr que possible. Les conducteurs ne doivent donc pas être inutilement exposés à des risques tels que la chaleur ou les émanations. La pose d’un ventilateur de toit élimine ces risques et assure un environnement de travail le plus agréable possible.

Maintien de la fraîcheur
– transport de produits réfrigérés ou périssables

Par ailleurs, il est parfois recommandé d’installer un ventilateur de toit pour le transport de certaines marchandises. Par exemple, la température dans le fourgon doit être la plus basse possible pour le transport de produits réfrigérés ou périssables. De même pour le transport d’animaux tels que les chiens, il est souhaitable d’évacuer l’air de votre fourgon et de le remplacer par de l’air frais. En cours de journée, la température à l’intérieur des fourgons non ventilés peut atteindre 38 ºC au soleil, et même dépasser cette température lorsque le véhicule est immobile.

Réduction de la condensation
– transport de produits mouillés ou humides

Un ventilateur de toit peut réduire la condensation lorsque vous conservez des combinaisons et du matériel mouillés. Vous évitez ainsi que votre matériel et l’intérieur de votre véhicule ne soient endommagés par l’humidité et des moisissures.